fbpx
Déconfinement : le combat est loin d’être terminé ! Daniel Cauwel – Président du SDI
7 mai 2020

Chacun de nous a compris qu’il y aura un avant et un après coronavirus. La priorité aujourd’hui, c’est de permettre aux commerces et aux entreprises qui ont été gravement impactés par ces deux mois de confinement de reprendre leurs activités dans des conditions décentes. Malheureusement, et comme le montrent jour après jours les milliers de commentaires publiés sur le groupe Facebook « Je suis Indépendant dans la merde », nous en sommes loin.

En effet, nous sortons tous très affaiblis de la crise et la reprise qui s’amorce va être fragile. Elle va aussi être très compliquée. Le combat ne fait que commencer et nous ne devons surtout pas laisser le politique se dérober. Il faut l’obliger à adopter sans attendre un plan de relance sans précédent dans notre histoire.

Nous sommes à un tournant que nous ne pouvons pas rater ! Maintenant que le déconfinement s’amorce, nous ne pourrions pas comprendre que le monde politique refuse d’entendre l’appel à l’aide de ces milliers d’indépendants et de chefs d’entreprises à qui il permet de réouvrir tout en les abandonnant à leur sort.

C’est notre survie à tous qui est en jeu. Or, je constate avec consternation et angoisse que l’adoption d’un tel plan de soutien est totalement laissée de côté, sciemment ou pas, par le monde politique.

Pour le forcer à nous entendre, il faut que chacun de nous s’investisse à son niveau avec pour objectif de nous reconstruire un avenir. Nous pouvons y arriver ! Demain sera ce que nous en ferons. Il n’y a pas que le coronavirus qui est contagieux : la solidarité peut l’être tout autant. C’est ce qui va nous faire renaître. Nous devons impérativement unir nos forces pour obtenir ensemble ce qu’aucun d’entre nous ne pourrait obtenir seul.

Pour ce faire, il nous faut évidemment parler d’une seule voix. En effet, le monde politique profite depuis toujours d’une des failles importantes de notre secteur, à savoir la traditionnelle division de ses représentants.

Depuis le début de la crise, ma fédération répond présent et travaille d’arrache-pied pour sauver un maximum d’indépendants et d’entreprises. Tous ceux qui la connaissent savent par ailleurs que nous avons toujours insisté sur l’importance de travailler en bonne entente avec l’ensemble des autres organisations de classes moyennes. En effet, nous sommes intimement convaincus que la seule et unique manière d’améliorer de manière significative notre environnement économique et social provient de la collaboration et de la concertation entre tous les groupes de pression qui les représentent, avec leurs spécificités respectives, et ce sans exclusive ni monopole.

C’est dans cette optique que nous soutenons sans réserve les revendications du groupe « Je suis Indépendant dans la merde » et que nous appelons toutes les organisations professionnelles ou interprofessionnelles et les  associations de commerçants à en faire de même. Personne n’a le droit en démocratie de s’octroyer un monopole, d’autant qu’il s’agit de l’intérêt collectif. Je n’ai pas la prétention de croire que je détiens la solution. Cependant, ce dont je suis convaincu, c’est que nous devons agir tous ensemble et parler d’une seule voix. Ce n’est pas une option, mais une absolue nécessité. Il y va de notre survie.

Envoyons tous ensemble un signal fort au gouvernement. Pour cela, il nous faut impérativement faire preuve d’une solidarité sans faille.
 
Faisons de la Belgique un exemple de relance réussie.

Unis. Tous ensemble.

Daniel Cauwel
Président du SDI

Les dernières actualités