Le SDI est satisfait du redémarrage des commerces non alimentaires …mais l’adoption d’un plan de relance est impératif !
6 mai 2020

Le SDI est soulagé par la confirmation de la décision de réouverture des commerces non alimentaires ce 11 mai. En effet, les membres de la fédération, et particulièrement les petits commerces, sont à bout de souffle et ont absolument besoin de relancer leur activité pour assurer leur survie économique. Ils attendent donc le 11 mai avec impatience.

Le SDI se montre par ailleurs soulagé qu’il ait été tenu compte de la spécificité des petits commerces et qu’une exception à la règle d’un client par 10 mètres carrés ait été prévue à leur avantage.

Le SDI est convaincu que les commerçants appliqueront correctement les mesures de sécurité nécessaires. En effet, ils ont eu tout le temps de se préparer ces dernières semaines, en profitant de l’expérience des commerces alimentaires qui ont pu rester ouverts. Par ailleurs, les consommateurs sont à présent familiers avec les règles d’application dans les commerces alimentaires et le SDI compte sur leur attitude responsable pour éviter les excès.

Il n’empêche que, pour le SDI, la situation est loin d’être réglée. La majorité des commerçants craignent en effet que la reprise soit très lente et compliquée. Dans la plupart des cas, le chiffre d’affaires perdu pendant ces deux derniers mois ne pourra jamais être compensé. Enfin, le manque de moyens financiers pour leur permettre de réinvestir est criant. Le SDI persiste donc à réclamer avec force l’adoption urgente d’un plan de relance permettant d’éviter une cascade de faillites.

Les dernières actualités