La Belgique a fixé sa stratégie de « sortie de crise » économique
27 avril 2020

Le Conseil National de Sécurité s’est réuni le vendredi 24 mars pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus.

Les mesures strictes de confinement sont maintenues, au plus tôt, jusqu’au 3 mai inclus. Ensuite, la Belgique pourrait entamer son processus de déconfinement, si les conditions le permettent.

Tout mesure qui n’est pas explicitement supprimée est maintenue.

 

Les règles qui resteront de vigueur

Certaines règles resteront en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit :

  • De la limitation des contacts entre personnes ;
  • Du respect des distances de sécurité ;
  • Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».

 

Stratégie de déconfinement

L’ensemble des dates qui suivent sont susceptibles de changer en fonction de la situation sanitaire et de l’évolution du virus.

  1. Phase 1 – a (4 mai, estimé)
  • Pour les industries et les services B2B

Le télétravail reste la norme. Il sera permis de pallier l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque.

En ce qui concerne l’organisation du travail, le Groupe des Dix a adopté un guide général de bonnes pratiques qui servira de base à des accords sectoriels ou en entreprise à conclure. Il sera ainsi une référence pour un redémarrage économique progressif dans des conditions saines et sûres pour toutes et tous.

  • Pour les commerces et l’horeca

Les règles ne changent pas, à l’exception des magasins de tissus et les merceries qui pourront rouvrir, au vu du rôle important qu’ils joueront par rapport aux protections couvrant le nez et la bouche.

 

  1. Phase 1 – b (11 mai, estimé)
  • Pour les commerces

Cette phase permettra de rouvrir tous les commerces, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite. Cette réouverture s’envisagera impérativement sous conditions. Celles-ci seront définies en concertation avec les secteurs et les partenaires sociaux.

Elles seront de trois natures :

  • L’organisation du travail,
  • L’accueil des clients,
  • La limitation de l’accès aux commerces pour éviter les effets de foule.

Ne sont pas concernées les professions impliquant des contacts physiques.

 

  1. Phase 2 (18 mai, estimé)
  • Pour les commerces

Il sera examiné si et sous quelles conditions les professions impliquant des contacts physiques (comme les coiffeurs).

Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation de cette décision.

 

  1. Phase 3 (au plus tôt le 8 juin, estimé)

Plusieurs points devront être examinés :

  • Les modalités de réouverture éventuelle et progressive des restaurants, puis des cafés et des bars. Ceci devra se faire, en tout état de cause, sous conditions strictes.

Les dernières actualités