fbpx
Budget fédéral 2022 : satisfaction globale du SDI
13 octobre 2021

A l’annonce de l’accord budgétaire intervenu ce 12 octobre, la Fédération Patronale
Interprofessionnelle SDI se déclare globalement satisfaite des mesures adoptées.

La fédération relève plusieurs points de satisfaction, et notamment le maintien de l’obligation de
certificat médical pour les absences de courtes durées dans les PME de moins de 50 personnes.

Daniel Cauwel, Président du SDI et membre de la Chambre des Classes Moyennes du Conseil
Economique et Social bruxellois : “Contrairement à ce que j’ai pu entendre, la justification de l’exigence
d’un certificat médical pour les absences de courte durée n’est évidemment pas liée à un manque de
confiance des PME envers leurs travailleurs. Simplement, dans une petite structure, la moindre absence
est susceptible de désorganiser l’activité, ce qui justifie que ces absences soient motivées par une réelle
incapacité, dont la seule confirmation possible passe par un certificat médical.”

Le SDI se félicite par ailleurs du maintien de l’exonération à vie de cotisations ONSS pour l’embauche
des premiers travailleurs par les indépendant et PME.

Daniel Cauwel : “Cette mesure est positive. Elle favorise l’emploi les jeunes salariés, moins qualifiés et
moins diplômés. En outre, ses effets sont persistants, puisqu’elle s’applique aux engagements en CDI.
Elle rassure donc le marché de l’emploi en lui apportant une certaine stabilité, tant dans le recrutement
que dans les contrats proposés.”

Le SDI déplore cependant l’introduction d’un droit à 5 jours de formation par an pour les travailleurs.
Cette mesure sera en effet difficile à mettre en place dans de nombreuses PME et elle peut aussi
s’avérer inutile pour certains travailleurs. Pour le SDI, chaque situation devrait être analysée au cas par
cas.

Les dernières actualités