fbpx
Inflation : le SDI demande une modération de l’indexation automatique des salaires en raison de l’inflation exceptionnellement élevée
8 novembre 2022

La Fédération Patronale Interprofessionnelle SDI craint qu’un grand nombre de petites entreprises, déjà fortement impactées par l’inflation phénoménale que connaît notre pays, ne soient pas à même de faire face à l’indexation automatique des salaires qui aura lieu en janvier 2023. Le SDI demande l’intervention du gouvernement pour atténuer l’impact des indexations salariales sur les entreprises.

L’inflation actuelle en Belgique a atteint un niveau record de 12,27%, jamais atteint depuis l’introduction de l’euro, ce qui préoccupe vivement la Fédération Patronale Interprofessionnelle SDI. En effet, tout comme les travailleurs, un grand nombre d’entreprises peinent à y faire face.

Dans ce contexte, l’indexation automatique des salaires, en vertu de laquelle une série de travailleurs verront leurs salaires augmenter d’environ 11% en janvier 2023, va encore sensiblement alourdir les charges des entreprises, sans possibilité pour elles de les compenser par une augmentation des ventes ou de leur production.

En effet, à la sortie de la crise du Covid-19, de nombreuses entreprises ne possèdent plus les ressources financières pour absorber en même temps le choc des hausses de prix et des hausses de salaires. Si aucun mécanisme de correction n’est mis en place, il faut s’attendre à une vague de faillites, qui entraînera des licenciements.

Pour le SDI, plus l’inflation est élevée, plus les conséquences sont graves pour les entreprises et plus le mécanisme d’indexation salariale est difficile à assumer. Daniel Cauwel, Président du SDI : « Le système d’indexation automatique des salaires est certes une bonne solution pour préserver le pouvoir d’achat de la population mais lorsque l’inflation atteint des niveaux aussi élevés, l’indexation automatique n’est pas soutenable à long terme pour les entreprises. Sans mesure correctrice, un certain nombre d’entre elles vont purement et simplement disparaître ! »

Le SDI demande donc d’urgence l’intervention du gouvernement pour tempérer d’une manière ou d’une autre l’impact sur les entreprises du mécanisme d’indexation automatique des salaires, compte tenu des circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous nous trouvons. Un système de défiscalisation de l’indexation pourrait par exemple être imaginé, afin de réduire le coût pour les entreprises, sans pour autant que les travailleurs se voient privés de leur augmentation de salaire,  nécessaire pour préserver le pouvoir d’achat.

A défaut, la compétitivité de notre économie en sera gravement affectée, avec les risques de faillite que cela implique dans un futur proche.

Les dernières actualités