fbpx
Inondations : le SDI réclame des mesures d’aide d’urgence en faveur des commerçants et entreprises sinistrés
16 juillet 2021

La Fédération Patronale Interprofessionnelle SDI demande que les commerçants des communes sinistrées préjudiciés par les inondations bénéficient de mesures d’aides d’urgence leur permettant de sauvegarder leur activité. 

Les inondations catastrophiques qui viennent de toucher un grand nombre de communes de notre pays ont des conséquences dramatiques pour bon nombre de familles. Néanmoins, celles-ci sont encore exacerbées pour les indépendants et les PME dont certains sont sinistrés non seulement au niveau de leur logement mais aussi de leur gagne-pain. Quand on sait que les assurances et le Fonds des calamités n’interviendront normalement pas avant quelques mois, on se rend compte que les conséquences financières des inondations risquent de mener un grand nombre d’entre eux tout droit à la faillite.

Le SDI propose dès lors que les commerçants préjudiciés par les inondations puissent bénéficier en urgence de mesures d’aides leur permettant de sauvegarder leur activité.

Outre les décisions annoncées hier par le Ministre des Indépendants David Clarinval, à savoir le droit passerelle et la possibilité d’obtenir une dispense de cotisations sociales, le SDI propose une série de mesures qui peuvent être aisément prises par les pouvoirs compétents :

– la possibilité pour les indépendants et les chefs d’entreprises préjudiciés par les inondations d’obtenir des reports de paiement ainsi que des exonérations d’intérêts de retard fiscaux (impôts, TVA…) ;

– la possibilité pour les indépendants pénalisés d’obtenir un remboursement de leurs versements anticipés d’impôts ; l’annulation ou, à tout le moins, le report sans pénalité des impôts et taxes des entreprises préjudiciées ;

– le report d’au moins un mois de toutes les formalités administratives et sociales qui viennent à échéance fin juillet,…

Par ailleurs, devant la détresse des indépendants touchés par les inondations, le SDI propose au Gouvernement wallon de charger la Sowalfin, organisme jouant le rôle de guichet financier unique des PME et TPE wallonnes, d’accorder des avances sur le dédommagement que les indépendants et les entreprises sinistrés devraient percevoir du Fonds des calamités et de leurs assurances.

Il s’agirait d’une mesure d’exception similaire à celle prise lors de la catastrophe de Ghislenghien en juillet 2004.                

Daniel Cauwel, Président du SDI et membre de la Chambre des Classes Moyennes du Conseil Economique et Social bruxellois : « Alors qu’ils sont déjà fragilisés par une crise sanitaire qui s’éternise, les indépendants pénalisés par les inondations sont très démunis, n’ayant pas droit au chômage et devant continuer à faire vivre leur famille. Les pouvoirs publics doivent absolument comprendre qu’il faut les aider de toute urgence pour leur permettre de tenir le coup sans devoir déposer leur bilan ! »

Enfin, en raison du caractère urgent de certaines situations, le SDI demande aux différents pouvoirs publics concernés de se montrer compréhensifs envers les principaux vecteurs de leur économie en posant les gestes nécessaires pour permettre aux indépendants et PME sinistrés de surmonter ce qui constitue pour un grand nombre d’entre eux une véritable catastrophe humaine et financière.

 

Les dernières actualités