Les indépendants demandent peu à peu le congé parental Corona
25 juin 2020

Depuis l’approbation du congé parental Corona, 1 093 indépendants ont déjà introduit une demande auprès du groupe de services RH Acerta, le leader du marché dans notre pays dans le domaine de l’accompagnement pour les starters et indépendants. Il s’agit d’un premier succès prudent, qui contraste toutefois avec la popularité du droit passerelle, pour lequel Acerta comptait déjà quelque 50 000 demandes à la fin du mois de mars – soit deux semaines après son introduction.

Le congé parental Corona a été approuvé par le Conseil national de sécurité le 15 mai et le SPF Sécurité sociale a déterminé les règles définitives le 20 mai. La mesure consiste en un congé parental temporaire réservé aux indépendants pour les mois de mai et de juin. Il est destiné à ceux qui doivent réduire partiellement leur activité pour garder ou s’occuper d’un ou plusieurs enfants de 12 ans ou moins (21 ans pour les enfants présentant un handicap).

Important : les indépendants qui font déjà usage du droit passerelle ne peuvent pas cumuler cette prime avec l’allocation du congé parental Corona.

Nadine Morren, directrice service à la clientèle chez Acerta : « Actuellement, depuis l’introduction du congé parental corona, nous comptons chez Acerta 1 093 demandes d’indépendants. Nous vérifions pour chacune de ces demandes si elles satisfont aux conditions strictes et définitives. Ces mesures ne remportent pas autant de succès auprès des indépendants qu’auprès des salariés, mais ce n’est en soi pas étonnant. Ce régime est à la base principalement destiné à un petit groupe cible, et semble lui être d’un grand secours. C’est vraiment une bonne chose que l’assimilation entre indépendants et salariés ait pris un nouvel élan pendant le corona. Tout comme les salariés, les starters et indépendants aspirent à un soutien pour combiner leurs activités professionnelles et la prise en charge de leurs jeunes enfants. Nous pouvons donc maintenant nous en occuper. »

Pour pouvoir bénéficier du congé parental corona, les indépendants à titre principal, y compris les (primo)starters et les conjoints aidants en maxi-statut, peuvent introduire une demande auprès de leur caisse d’assurances sociales. Si leurs cotisations sociales sont suffisamment élevées, les indépendants à titre complémentaire, ceux qui y sont assimilés et les étudiants indépendants  peuvent également recourir au congé parental corona.

Les dernières actualités