fbpx
Covid-19 : Satisfaction mêlée de déception pour les commerçants qui doivent attendre le 11 mai pour rouvrir !
25 avril 2020

Suite aux décisions de ce soir du Conseil national de Sécurité, les commerçants représentés par le SDI sont satisfaits de pouvoir rouvrir à partir du 11 mai. Cependant beaucoup n’ont plus aucune réserve financière et espéraient pouvoir relancer plus vite leur activité. Même si l’éclaircie se rapproche, ils comprennent mal pourquoi il leur est imposé d’encore attendre deux semaines. En effet, pendant ce temps, leurs charges continuent à s’accumuler et ils se rapprochent dangereusement de la faillite.

Les commerçants membres du SDI ne comprennent pas pourquoi ils doivent encore attendre deux semaines pour rouvrir, alors que la grande majorité d’entre eux sont parfaitement capables de faire respecter les règles sanitaires et de distanciation sociales indispensables pour contenir l’épidémie.

Pour les commerçants, ce nouveau report est d’autant plus difficile à accepter qu’un grand nombre d’entre eux ne retrouveront pas leur rentabilité avant plusieurs mois et que le manque à gagner de ces dernières semaines sera le plus souvent impossible à rattraper.

Dans le même temps, le SDI constate que ses membres commerçants vivent de plus en plus mal la concurrence monopolistique qui leur est imposée par la grande et moyenne distribution et qui va encore se poursuivre durant deux semaines. Ces grandes chaînes concentrent en effet depuis plus d’un mois la presque totalité des achats de la population et leur chiffre d’affaires a gonflé en conséquence. En outre, plusieurs d’entre elles en ont profité pour augmenter leurs prix et, comble de tout, elles ont reçu l’autorisation de reprendre leurs agressives actions de promotion !

Le SDI estime que, plus le temps passe, plus il est à craindre que ces grandes enseignes bénéficient après la crise d’un changement durable d’habitudes des consommateurs au détriment du petit commerce de proximité.

Les dernières actualités