Coronavirus : Le SDI réclame en urgence des aides financières aux entreprises
17 mars 2020

Le SDI se félicite de l’accord politique permettant au gouvernement fédéral de recourir aux pouvoirs spéciaux dans le cadre de la crise du coronavirus. La fédération demande au gouvernement fédéral d’utiliser de toute urgence ses compétences pour mettre en place de nouvelles mesures d’aide aux entreprises.

Le SDI félicite les dix partis politiques qui ont pris leurs responsabilités pour permettre au gouvernement fédéral de recourir aux pouvoirs spéciaux dans le cadre de la crise du coronavirus. En effet, compte tenu de la gravité de la crise économique et sociale qui s’annonce, nos opérateurs économiques ont fondamentalement besoin d’un gouvernement apte à gérer la situation avec toutes les armes possibles, défi qu’un gouvernement en affaires courantes n’est pas capable d’assumer.

Tout comme l’ont fait ou sont en train de le faire les trois Régions du pays, le SDI demande par ailleurs au gouvernement fédéral d’utiliser ses pouvoirs spéciaux pour mettre d’urgence en place une série de mesures concrètes d’aide aux entreprises.

Le SDI donne comme exemples :

  • la mise en place d’un fonds fédéral d’indemnisation en faveur des entreprises victimes de la crise ;
  • le remplacement du mois de carence à charge des employeurs par une prise en charge immédiate du salaire garanti par l’INAMI en cas d’incapacité de travail d’un salarié liée au coronavirus. En effet, les entreprises sont déjà suffisamment pénalisées pour devoir en plus payer des montants astronomiques de salaires garantis ;
  • la possibilité pour les indépendants et les chefs d’entreprises d’obtenir des reports de paiement ainsi que des exonérations d’intérêts de retard fiscaux (impôts, TVA…) ;
  • la possibilité pour les indépendants d’obtenir un remboursement de leurs versements anticipés d’impôts ;
  • l’annulation ou, à tout le moins, le report sans pénalité des impôts et taxes des entreprises préjudiciées  par la crise…

Enfin, le SDI demande que ces mesures soient ouvertes sans restriction à tout indépendant ou entreprise pénalisé par la crise, afin de lui éviter de devoir déposer son bilan. C’est à ce seul prix que nous pourrons éviter une hécatombe de faillites dans les semaines et les mois à venir…

Les dernières actualités