fbpx
Soldes d’été : Bilan extrêmement négatif pour les petits commerces
27 août 2020

Selon un sondage réalisé cette semaine par la Fédération Patronale Interprofessionnelle SDI auprès de ses membres commerçants, le bilan des soldes d’été qui se termineront ce lundi est extrêmement négatif. Le secteur a souffert à la fois des limitations liées au Covid-19, de la canicule, d’une réduction des budgets de la clientèle et de la concurrence de l’e-commerce.

Les 339 commerçants interrogés cette semaine par le SDI font état d’une période de soldes extrêmement décevantes. La majorité des détaillants (69%) déplorent une baisse de 35 à 40% par rapport à aux soldes de l’été 2019. Les mesures liées à la crise sanitaire du Covid-19 sont le plus souvent incriminées, à savoir l’obligation de faire ses achats masqué, seul, dans des commerces à moitié vides et dans un délai de 30 minutes. Daniel Cauwel, Président du SDI : « Pour la clientèle, ces mesures dissuasives ont littéralement anéanti tout le plaisir de faire son shopping ! »

Malgré – ou à cause – des mesures de sécurité très strictes adoptées par les commerçants pour faire face à la crise sanitaire, les ventes se sont avérées catastrophiques dès le lancement des soldes, avec des baisses de 40 à 50% inférieures à celles de l’année précédente. L’enquête du SDI montre que ces pourcentages sont malheureusement restés aussi mauvais pendant toute la durée des soldes.

Le SDI déplore par ailleurs le manque de clarté de la communication des autorités autour du coronavirus, notamment sur le thème du shopping et de sa dangerosité. Il apparaît également que les consommateurs sont inquiets pour l’avenir et qu’ils ont donc tendance à reporter ou à réduire les achats de produits qui ne sont pas de première nécessité. 

Conséquence, les commerces tournent pour la plupart au ralenti et arrivent à peine à couvrir leurs frais de fonctionnement. Daniel Cauwel : « il apparaît chaque jour plus clair que notre pays de dirige droit vers une crise économique majeure qui va se traduire par une vague de faillites et de licenciements sans précédent ».

Le SDI réclame donc des mesures urgentes pour permettre au secteur de trouver une solution à l’important stock d’invendus. Une prolongation des soldes pendant le mois de septembre serait la bienvenue pour permettre aux commerçants de dégager des liquidités supplémentaires qui seraient particulièrement bienvenues dans la situation de crise actuelle.

Pour le SDI, il est également impératif de donner réellement les moyens de survivre aux indépendants et aux PME et de leur permettre de reprendre leurs activités sans les assortir de contraintes excessives et dissuasives. Une relance est indispensable pour des milliers de chefs d’entreprises victimes de la crise et qui n’ont plus les moyens de régler leurs factures.

Parallèlement, le SDI réclame avec force le maintien et l’intensification des aides financières en faveur des acteurs économiques les plus préjudiciés et les plus vulnérables, sous peine de voir notre environnement devenir très vite un immense désert économique !

Les dernières actualités