fbpx
Indépendants : 2.219 congé de paternité ou de naissance au 1er trimestre 2022
28 juin 2022

Depuis le 1er mai 2019, les papas et co-parents indépendants à titre principal ont droit à un congé de paternité ou de naissance lors de la naissance de leur(s) enfants(s). Durant celui-ci, ils perçoivent une allocation de paternité ou de naissance. Entre janvier et mars 2022, 2.219 indépendants ont bénéficié de cette prestation.

Au cours du 1er trimestre 2022, 2.219 travailleurs indépendants ont pris un congé de paternité ou de naissance. Les indépendants qui interrompent temporairement leurs activités lorsqu’ils deviennent père ou co-parent peuvent bénéficier d’un congé de paternité ou de naissance.

Il existe un certain nombre de conditions :

  • Il s’agit d’une interruption d’activité indépendante pour laquelle l’indépendant paie ses cotisations sociales à titre principal;
  • Les cotisations sociales des 2 trimestres précédant le trimestre de la naissance de l’enfant ont été payées;
  • L’activité professionnelle a été complètement interrompue pendant maximum 15 jours (ou 30 demi-jours) dans une période de 4 mois après la naissance.

Le co-parent a droit au congé de naissance seulement lorsque l’enfant n’a de lien de filiation légale qu’avec sa mère. S’il existe également un lien de filiation avec le père, alors lui seul, aura droit au congé de paternité et le co-parent ne pourra pas bénéficier d’un congé de naissance.

Depuis le 1er janvier 2021, la durée du congé de paternité ou de naissance est de maximum 15 jours (ou 30 demi-jours), elle sera de 20 jours (ou 40 demi-jours) dès le 1er janvier 2023 !

Durant le congé de paternité ou de naissance, les papas indépendants ont droit à une allocation de paternité et les co-parents à une allocation de naissance. Elle est fixée à 91,03 euros pour un jour plein et à 45,52 euros pour un demi-jour (à l’indice actuel). Elle est versée par la caisse d’assurances sociales de l’indépendant.

Les dernières actualités