fbpx
Le coefficient de correction des pensions des indépendants va être supprimé
5 novembre 2020

Le 30 octobre 2020, le Conseil des ministres a décidé de supprimer à partir du 1er janvier 2021 le coefficient réduisant les pensions des indépendants.

De manière simplifiée, ce coefficient faisait en sorte que la pension de ces travailleurs était jusqu’à présent calculée sur base d’un coefficient de 69% de leurs revenus, avec dès lors une pénalité de 31% par rapport à ceux-ci.

Au 1er janvier prochain, ce coefficient sera supprimé pour toute année de carrière située après le 31 décembre 2020 pour les pensions de retraite (mais aussi de survie ou les allocations de transition) prenant cours au plus tôt le 1er janvier 2022.

A titre d’exemple, grâce à cette réforme, un indépendant ayant un revenu annuel de 30.000 euros bénéficiera de 127,35 euros de droits de pension supplémentaires par an. Soit, pour une carrière complète, un bonus qui pourra grimper à terme jusqu’à 5.730,75 euros par an, toujours dans le cas d’une carrière complète de 45 ans. Ce calcul résulte d’une étude du comité de gestion, sur base des revenus 2019.

« C’est l’aboutissement d’un long et juste combat pour mettre plus d’équité dans le calcul de la pension des indépendants en réalisant une mise en adéquation complète entre les cotisations réellement payées et les droits de pension constitués », s’est réjoui le ministre des Indépendants et des PME David Clarinval.

Les dernières actualités